x_ { Riddikulus .#

#. Accordez magie & rigolade à Pourdlard, l'illustre école de magie. *
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Et le chevalier. . . END. (Mlle Huges) *

Aller en bas 
AuteurMessage
Aileen Payton
x . I'M NOT WHO I SEEM TO BE. *
avatar

Féminin Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 25/05/2008

.{ MYSELF. *
.FRIENDSHIPS.:
.MY CHARACTER.:

MessageSujet: Et le chevalier. . . END. (Mlle Huges) *   Mar 10 Juin - 22:00

    Haute silhouette, le monstre qui se tenait devant June aurait effrayé n'importe qu'elle autre jeune fille. J'ai bien dit n'importe qu'elle autre. Mais June était June. Et bien qu'ayant découvert tout ceci il n'y a que quelques mois à peine, elle se sentait prête. Elle même. La chose qui se trouvait devant elle était réellement hideuse, et June sentit son coeur se soulever, prête à renvoyer le déjeuner qu'elle avait prit à peine quelques heures auparavant. Elle remonta son sabre, tentant de feindre une garde parfaite. Sa garde. . . Son point faible selon Yvan. Et à ce moment précis, il n'était pas là pour lui conseiller de remonter son arme ou de la serrer plus fort, lui même aux prises avec trois des congénères de celui qui se trouvait devant la jeune fille. Elle se tint droite, sentant son coeur accélérer et sa nausée augmenter. Elle n'avait jamais affronté un Troll ailleurs qu'en entraînement, et ceux qu'elle avait eu le plaisir de combattre n'étaient que des illusions, réalistes, certes mais des Illusions tout de même. . . Le troll chargea. Et June était prête, infiniment prête. Elle sentait son sang pulser en elle, le choc fut électrique. La lame de la novice en maniement des armes venait d'ouvrir une large coupure dans l'abdomen de la montagne de muscles et de rage et elle repartait déjà à la charge. Elle virevoltait tel un feu follet, ses yeux illuminés par une lueur nouvelle. Elle voulait gagner. Et elle n'avait pas le choix si elle voulait vivre. Tuer ou se faire tuer. La première option lui convenait mieux, ma foi. Une main tomba, le troll hurla. A présent June s'amusait. A chaque fois s'était pareil : appréhension du choc, plaisir infime. Elle tournoyait, sautait, rampait, se couchait, se relevait, attaquait, parait, feintait. . . à l'observer on aurait presque pu croire qu'elle était experte en la matière. Un bruit sourd retentit. Le troll venait de s'effondrer, mort, un trou béant ouvrant le coté gauche de son torse. Contente, elle fit volte face. Elle eut juste le temps de voir Yvan envoyer son talon gauche dans le plexus solaire du monstre, un craquement sourd retentit, atroce, et leur dernier adversaire tomba, face contre terre, emporté par la faucheuse. June tenta une boutade, Faisant remarquer à son compagnon & maître qu'il avait été long. Lui se contenta de soupirer en levant les yeux au ciel, ces gamines, toutes les même. Yvan attrapa June par le bras et l'attira contre lui. Il avait sa garde, sa vie était entre ses mains & lui, chevalier au service de l'empereur, venait de lui faire courir un risque inapproprié. Son geste actuel était également inapproprié, mais il n'avait pu s'en empêcher.


    Aileen tourna la dernière page du roman. Elle était excitée comme une puce. Du genre à sauter partout. Mais là, Aileen se contentait de taper du pied frénétiquement dans l'herbe. Elle avait attendu des mois & des mois pour livre ce pauvre recueil de pages. 500 au total. Qu'elle avait dévoré en 3 heures. Elle avait même séché le cours sur les moldus. De toutes manières, elle les connaissait les moldus, merci bien.
    Il faisait beau et Aileen avait reçu le tome deux d'une trilogie, qu'elle avait commencé quelques mois auparavant, par courrier. Merci papa. Elle avait déchiré le papier Kraft comme une dingue, se doutant bien de ce qu'il pouvait emballé. Elle l'avait contemplé quelques minutes, s'était enfilé sa dernière tartine & était sortie. Cela ne faisait même pas une semaine qu'elle avait repris les cours et elle séchait déjà, quelle délinquante, j'vous jure ! Mais bon, c'était pour la bonne cause. Elle avait laissé ses pas la guider, sachant très bien où il la mèneraient. Là où elle avait finit et commencé bon nombres de livres, certains passionnants, d'autres moins bons, mais elle avait toujours passé un bon moment. Toujours. Elle posa son livre sur la branche la plus basse d'un ses arbres qui bordaient le lac et s'assit sur une branche large et biscornue, s'élevant à même pas un mètre du sol. Elle se cala confortablement contre le tronc de l'arbre centenaire (au moins) et entama sa lecture. Le soleil tapait fort, normale vu qu'il était midi, et Aileen était à l'ombre des feuilles de l'arbre sous lequel elle lisait. Un petit vent la rafraîchissant, faisant voleter sa robe de sorcier posée à côté d'elle, sur la branche. Aileen n'était pas trop à l'aise avec cet uniforme, elle l'enlevait donc dés qu'elle le pouvait. Elle trouvait la robe longue et inconfortable, elle entravait ses mouvement, l'obligeant à la remonter pour courir, sauter, ou grimper sur les collines ou les arbres. Elle déboutonna les premier boutons de sa chemise blanche, tant dis que le vent caressait ses jambes nues, ses cuisses étant la seule parcelle recouverte par sa jupe plissée écossaise. Ses converses reposaient à ses pieds, ses chaussettes mises chacun dans une chaussure. Quand Aileen venait ici, elle enlevait toujours ses chaussures et ses chaussettes, profitant de la plaine nature.
    Et a présent elle avait finit de lire, et hésitait à aller à son cours suivant (Soins aux créatures magiques) qui débutait dans une demie heure environ. Elle commença à balancer ses jambes, en pensant au professeur de SACM, qui, de toutes manières, la laisserait sûrement rêvasser pour ses beaux yeux. . .
    Rien qu'en y pensant, cela la fit sourire. La réputation de Riley Steevenson n'était plus à faire. Certaines des élèves étaient follement amoureuse de lui, d'autres ne l'aimaient guère car elles n'appréciaient pas sa façon particulière de se conduire avec ses élèves, et quant aux garçons, il l'adoraient tous. . . jusqu'à ce qu'il drague leur copine (bien qu'il ne veuille en aucun cas leur piquer). En tous cas, Aileen n'avait jamais eu d'altercation avec M.Steevenson, elle l'aimait bien, le trouvant charmant et drôle, elle se fendait toujours la poire quand il draguait une pauvre pintade. Regardant le sol, elle sourit aux fourmis.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Huges
Magik' && w0rk addict'.
avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 06/06/2008

.{ MYSELF. *
.FRIENDSHIPS.:
.MY CHARACTER.:

MessageSujet: Re: Et le chevalier. . . END. (Mlle Huges) *   Mer 11 Juin - 20:32

  • On ne choisit jamais le cours d'une vie, notre destin se crée au fur & a mesure que l'existence avance, dans les longs chemins de la société. Le plus souvent les gens croivent qu'ils contrôlent leur vie mais en faite, ils ne sont que de vulgaires petits pions qui la subissent. Cette journée pour Taylor, aurait pu être aussi semblable que les autres qu'elle passait de jours en jours ; enfin, semblable, tout de même, elle appréciait sa vie à Poudlard, les élèves, ses collègues... Mais aujourd'hui, l'existence de la jeune professeur décida de changer un peu. Pas en sa faveur, malheureusement. Elle avait eu un cours à 8h ce matin, puis des autres cours à la suite & sa matinée s'était arrêtée vers 13h pour sa pause déjeuner. Elle devait reprendre à 14h30 & c'est donc tout naturellement qu'elle se dirigea vers sa salle de cours, elle fit entrer ses élèves un peu bruyant & les rappela à l'ordre en leur soulignant qu'ils étaient en cours & qu'elle pourrait très bien aller à une foire si elle désirait être entouré d'un brouhaha désagréable. Elle écrit une date au tableau puis posa delicatement sa craie, elle commença à parler de dos : "Mr Jeers pouvez-vous me parler de cet évenement s'il vous plaît.." elle finissa sa phrase face à ses élèves, aucun d'eux ne parlaient & le garçon avala sa salive. Il se leva, comme tout les élèves devaient souvent le faire à Poudlard, pour repondre à une question puis commença à bredouiller.. On entendit frapper & Melle Huges permit à la personne d'entrer, les élèves se retournèrent, s'était une personne de l'administration, il prononça un rapide "Bonjour" puis s'approcha de Taylor & lui murmura quelque chose à l'oreille ; la jeune femme devint blanche & manqua de faire un malaise. Tout les élèves s'animèrent autour d'elle & la personne de l'administration leur dit de reculer, la professeur se passa une main dans les cheveux & se releva tant bien que mal.

    >> Excusez-moi, le cours est annulé.. je.. excusez-moi..

    Les élèves comprirent qu'il y avait un truc qui ne tournait pas rond, ils se turent & la personne de l'administration leur dire de vaquer à leurs occupations. Ils sortirent, sans savoir le problème de Melle Huges. Biensûr, tout le monde parlait.. que s'était-il passé.. La jeune femme partit avec une de ses collègues en direction d'une grande ville alentour ; son père avait fait un arrêt vasculaire cérebrale & il se trouvait à l'hôpital en ce moment même. Le père de Taylor avait toujours été un homme bon, discret avec sa fille mais pourtant protecteur. Il aimait qu'elle réussise & il était un peu le pilier de la famille : si lui tombait, c'était toute sa famille qui en patissait. Elle entra dans le grand bâtiment & se renseigna à l'accueil : chambre 207. Elle parcourut les couloirs, la peur au ventre, se demandant ce qu'elle allait voir de son père. Elle toqua & la voix de sa maman la fit entrer, elle vit un corps fatigué dans un lit blanc, avec quelque chose qui l'aidait à respirer. Il avait les yeux fermés. Taylor regarda sa mère & la prit dans ses bras, celle-ci était sous le choc & pleurait. La demoiselle ne prenait presque jamais sa mère dans ses bras & elle sut à cet instant que rien ne serait pareil. Elle s'assit près de son père, & resta longtemps vers lui. Elle sut par les medecins qu'il était très fatigué & qu'il avait été touché au cerveau ; il y aurait donc certaines choses qui ne fonctionneraient plus bien ensuite.. son état était assez grave mais les medecins pensaient que tout irait bien. Taylor appela Poudlard, afin de leur dire qu'elle ne pourrait pas assurer ses cours le lendemain. Elle resta avec sa mère & passa une nuit horrible, se reveillant presque toutes les deux heures. Elle prépara un petit dejeuner qu'elle mangea sans appétit & entendit les sanglots de sa mère. Elle lui caressa sa main & lui dit : "Je suis là maman.." celle-ci se mit à pleurer de plus belle & Taylor comprit que sa mère était une personne fragile & qu'elle se forgeait une armure contre les aléas de la vie. Elle revint à Poudlard vers 11h & assura son dernier cours de la matiné, elle cherchait ses mots, s'embrouillait puis en fin de compte permit à la classe de sortir en avance. Elle ne mangea rien & partit en direction du lac, elle avait le visage fatigué. Elle s'assit devant l'étendue d'eau, ne remarquant pas la présence de Aileen & essaya d'essuyer une tache sur son pantalon. Elle mit sa tête entre ses mains, mais était trop fière pour se laisser aller à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen Payton
x . I'M NOT WHO I SEEM TO BE. *
avatar

Féminin Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 25/05/2008

.{ MYSELF. *
.FRIENDSHIPS.:
.MY CHARACTER.:

MessageSujet: A l   Ven 13 Juin - 20:21

    La fourmi était un être incroyable aux yeux de la jeune fille. Ces toute petites choses se déplaçaient à une vitesse affolantes, et pouvait porter on ne sait combien leur poids. Cela avait toujours sidéré la petite blonde. Elle, incapable de porter quelqu'un d'autre, arrivant à peine à tenir debout par moment. Les pompes, Aileen n'avait jamais réussit à comprendre comment les mecs arrivaient à les enchaîner. Une fois, elle avait essayé, Aaron l'ayant mise au défi, et elle avait à peine réussit à se soulever une fois. Les muscles dans ses bras étaient inexistants, ou presque. Et ces petits animaux arrivaient à porter des bouts de pains, de gâteaux ou d'on ne sait quoi qui devaient peser plus de 30 fois leur poids. . . Elle avait suivie des yeux l'une d'elle, l'observant qui montait le monticule de terre pour entrer dans la fourmilière où elle vivait. Elle portait sur son dos une céréale {Un corn Flakes lui semblait il} qu'elle avait du trouver quelque part dans le parc, et ne semblait qu'à peine sentir sa présence, la céréale ne l'empêchant pas de "grimper" normalement. Elle avait attendue qu'elle disparaisse sous terre en emportant son butin puis avait relevé la tête, toute souriante. Elle balaya les environs du regard, et tomba sur une jeune femme aux cheveux blonds - roux. Melle Huges.
    Bien trop occupée par l'observation de la fourmi, Aileen n'avait pas fait attention aux mouvements alentours, après tout que des élèves passent ne la concernait pas. Mais quand elle aperçue sa professeur, son sourire disparut. Elle faisait des partie des élèves qui l'avaient vu prendre congé, complètement affolée la veille. Elle avait vu son visage se décomposé, elle l'avait vu qui sortait de sa classe, sonnée. Et elle l'avait vu, le jour même, sortir de sa classe complètement déboussolée. Non non, Aileen ne séchait pas encore à cette heure là, elle avait juste accompagnée une camarade de classe à l'infirmerie, douleur menstruelle {Même si selon la jeune fille, la "malade" devait avoir autant de douleur menstruelles que notre petite blonde avait de chance de se rétamer aux exam'}. Mais bon, cela lui avait permis de sortir de cours. Et après Aileen avait oublié sa professeur, il ne faut pas lui en vouloir, les bouquins, c'était sacré pour elle. . .
    Elle sauta à terre, puis se laissa tomber dans l'herbe {A côté de ses amies les fourmis} afin de remettre ses chaussures ainsi que ses chaussettes. Une fois "rhabillée convenablement", elle s'approcha de sa professeur, uniforme dans sa main droite & bouquin sous le bras gauche. Elle s'accroupit aux côtés de Mlle huges et la regarda.


    « Bonjour madame. »

    Elle n'avait rien de bien particulier à lui dire, mais n'aimait guère la voir comme cela. Beaucoup d'élèves dne l'appréciaient pas beaucoup, ce qu'elle ne comprenait pas. Oui, Huges était sévère. Oui, il ne fallait pas parler dans son cours. Et alors ? Aileen trouvait juste cela normal, c'était ce que l'on appelait le respect après tout {Art quasi oublié par les jeunes de nos jours} ! Et puis elle ne la trouvait pas si sévère que cela. On pouvait discuter avec elle, & elle mettait dans d'amour, tant de passion dans ce qu'elle disait lors de ses cours que cela en devenait interessant. Aileen s'était d'ailleurs acheté une plume spéciale pour le cours d'histoire de la magie : une plume qui écrivait toute seule. Enfin. . . elle l'avait un peu trafiquée Rolling Eyes . A la base, il s'agissait d'une plume autocorrectrice, chose dont elle n'avait absolument pas besoin. Elle avait donc ajouté au sort initial jeté à la plume un sort d''écriture autonome {comme elle l'appelait}, faisant en sorte qu'elle ne corrige plus seulement les fautes d'orthographes mais écrive toute seule sous la dictée de la professeure. Ce qui lui permettait de suivre, et de l'écouter, comme elle écouterait une histoire.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Huges
Magik' && w0rk addict'.
avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 06/06/2008

.{ MYSELF. *
.FRIENDSHIPS.:
.MY CHARACTER.:

MessageSujet: Re: Et le chevalier. . . END. (Mlle Huges) *   Ven 13 Juin - 22:50

  • Taylor sentit alors une toute petite présence à côté d'elle, un peu comme une petite souris qui se faufile à côté de vous & vous observe pour voir si par hasard vous n'auriez pas laisser tomber un morceau de votre repas. Elle entendit une petite voix adolescente qui la salua & reconnut presque directement celle d'Aileen : elle tourna son visage vers la demoiselle & put constater que c'était bien elle. Une petite blonde au visage rieur qui (car Taylor l'avait un p'tit peu remarqué) aimait jeter des sorts à ses stylos (mais elle n'avait pas comprit tout l'automatisme xP). Elle souria légèrement & posa ses mains sur ses jambes, un peu étendues dans l'herbe verte avant de dire :

    >> Bonjour Miss Payton.


    Elle savait très bien que la jeune fille était là lorsque qu'elle était partie promptement de sa salle de classe. Elle se dit alors que tout ses élèves avaient du parler sur elle, après cette chose si hinabituelle : "Han vous avez vu Miss Huges est partit de sa classe.. Qu'est-ce qu'elle a ?.. Pourquoi elle part ?". Ho, ses mots résonnaient dans le cerveau de Taylor & à vrai dire sa lui prenait la tête, elle aimait rester discrète sur sa vie privée, & à present, elle savait que beaucoup de gens essayaient d'élucider le "mystère Huges".
    Taylor essaya de penser à autre chose & remarqua le livre d'Aileen. Tiens, elle ne savait pas que la demoiselle était une lectrice, elle pensait même que celle-ci préferait les copines & les soirées à la lecture. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences comme on dit.

    >> Je ne savais pas que vous aimiez la lecture.

    Elle passa une main rapide dans sa chevelure aux reflets roux & renifla. Non pas qu'elle est pleurer mais son état de santé en ce moment était au plus bas ; elle avait un léger petit rhume, rien de bien grave en soi. Taylor revint sur le fameux livre de la jeune élève & se demandait bien ce qu'elle pouvait lire ; elle voulait être agréable surtout que la demoiselle était une élève qu'elle appréciait malgré qu'elle soit trèèèès bavarde & qu'elle ai du plusieurs fois la reprendre. Il ne faut jamais être rancunier lorsqu'on est professeur vous savez.

    >> Je dirais que vous appréciez les romans d'amour.. je me trompe ?

    Elle eut un petit rictus sur le visage & ses yeux noisettes transpercèrent le regard d'Aileen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen Payton
x . I'M NOT WHO I SEEM TO BE. *
avatar

Féminin Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 25/05/2008

.{ MYSELF. *
.FRIENDSHIPS.:
.MY CHARACTER.:

MessageSujet: Re: Et le chevalier. . . END. (Mlle Huges) *   Dim 15 Juin - 20:45

    Aileen était restée accroupit lorsque mlle huges l'avait salué, afin de ne pas imposer sa présence à la jeune professeur. Elle savait qu'elle n'était pas au top de sa forme, bien qu'elle n'ait aucune idée du pourquoi du comment, et ne voulait en aucun cas s'imposer. Elle rendit son sourire à l'une de ses professeur qu'elle considérait comme l'une des plus compétentes, et se laissa tomber dans l'herbe. Mlle huges parut alors se perdre dans le fil de ses pensées. Aileen respecta le silence, et remonta ses jambes contre elle, avant de poser sa tête dans le creux formé par ses genoux. Son livre d'Heroic Fantasy posé à côté d'elle, l'herbe le recouvrant à moitié, elle repensa à la scène de la veille. L'histoire avait fait le tour de Poudlard, et Mlle Huges n'échapperait pas aux questions. Les élèves de tout âges confondus piaillaient à droite & a gauche, glanant le maximum d'informations sur le dossier mystérieux "Huges l'historienne en pleurs.". Des histoires toutes plus loufoques les unes que les autres parcouraient à présent le château à son propos, certains prétendaient que son petit ami l'avaient larguée, les autres leurs fermaient leur caquet en répondant que de toutes manière elle était déjà à moitié avec M. Kern. Aileen s'était même tout particulièrement amusée en entendant parler d'une histoire de Troll qui aurait attaqué sa pseudo petite amie (oui oui, mlle Huges serait maintenant bisexuelle ou homosexuelle!). A partir de là, la jeune fille avait complètement arrêter d'écouter ce que pouvaient bien raconter les élèves sur son compte. De base, Aileen n'était pas du genre à accorder un quelconque crédit aux histoires qu'elle pouvait entendre, par hasard ou non, mais quand elle entendait des histoires aussi saugrenues, là, elle en riait d'avance !
    Sa professeur d'histoire de la magie semblait sortir peu à peu de ses pensées, La petite blonde reporta alors son regard sur sa prof'.


    >> Je ne savais pas que vous aimiez la lecture

    Instinctivement, elle porta la main à son livre posé à ses côtés, caressant la couverture de l'ouvrage du bout des doigts. Rien qu'en effleurant les reliefs de la couverture, elle visualisait l'image, souriant alors toute seule. Mlle huges renifla relativement bruyamment, et Aileen se demanda si cela était du au fait qu'elle ait pleuré ou à un rhume (étant donné qu'elle avait les nez rouge). Elle ne tira aucune conclusion, et ne put que rire à la question de sa professeur. Elle attrapa le livre et le montra brièvement à Mlle Huges avant de le reposer dans l'herbe.

    « En l'occurrence, c'est un livre d'Heroic Fantasy. Mais les romans d'amour, tant qu'ils ne tombent pas dans le gnangnan ne me déplaisent pas. »

    Un sourire énigmatique aux lèvres, Aileen se remémora les derniers livres à l'eau de rose qu'elle avait pu lire. En tout, elle avait du en lire environ 2/3, si on ne comptait pas les livres d'aventure, surnaturel, etc qui comportaient tout de même une histoire d'amour (après tout, cela était le filon gagnant de nos jours, non ?). Elle s'interrogea alors sur le genre littéraire que pouvait bien lire Mlle Huges. elle la voyait bien avec un livre à l'eau de rose, seule dans sa chambre en train de pleurer, laissant alors toute sa sensibilité refluée en publique sortir. Elle sourit mentalement à l'image qu'elle se faisait de sa professeur, et décida de lui demander, histoire d'être fixée.

    « Et vous mademoiselle, quel genre de livres lisez vous, si vous aimez lire bien entendu. »

    La débilité de la fin de sa phrasa raisonna à ses oreilles. Après tout, en tant que professeur d'histoire de la magie, lire était un peu censé être comme une partie d'elle, non ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Huges
Magik' && w0rk addict'.
avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 06/06/2008

.{ MYSELF. *
.FRIENDSHIPS.:
.MY CHARACTER.:

MessageSujet: Re: Et le chevalier. . . END. (Mlle Huges) *   Dim 22 Juin - 17:26

  • Taylor souria. Oui, elle adorait lire, mais vous savez un professeur n'est pas forcement un amateur de littératures. C'est surtout que la jeune femme avait été habituée très tôt à ouvrir les bouquins divers de la grande bibliothèque de ses parents.

    >> He bien, moi je ne suis pas amatrice des livres fantastiques contrairement à vous Aileen. J'apprécie enormement les livres "réelsé si je puis dire, qui raconte une histoire qui peut être vraie. J'aime assez les biographies en faite. Mais je ne refuserais pas une autre sorte de livre evidemment.. je ne m'arrête pas qu'a un seul genre de roman.

    Elle regarda la jolie blondinette qui l'écoutait attentivement & elle trouva ce moment qu'elle passait avec elle, fort smpathique. C'était rare d'entretenir des rapports plus proches avec ses élèves, pourtant Taylor pensait que parfois c'était important. Un adolescent a besoin de parler.. enfin, les adultes aussi mais certaines personnes adorent le contact humain. La jeune élève semblait ainsi & c'était bien. Surtout qu'ici les jeunes gens étaient loin de leur famille & les adultes restaient en tout & pour tout des professeurs, ou des employés de Poudlard. Taylor repensa à son histoire de la veille & se rapella que la jeune fille était dans son cours à cette heure-ci. Elle parla un peu de ce qui s'était passé pour essayer de dissiper le mystère autour de sa petite personne.

    >> Je crois savoir que beaucoup de discussions circulent à mon sujet dans l'école. Vous pourrez dire à vos amis & camarades que je n'ai eu aucune espèce d'attaques de monstres étranges par rapport à ma petite amie comme je l'ai entendue dans le couloir tout à l'heure. Et aussi que je préfère la gente masculine.

    Elle ria légèrement, elle ne parlait pratiquement jamais de ces choses là.. surtout avec une de ses elèves m'enfin. Au moins, les histoires bizzares à son sujet s'évaporeront petit à petit. Enfin elle l'esperait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen Payton
x . I'M NOT WHO I SEEM TO BE. *
avatar

Féminin Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 25/05/2008

.{ MYSELF. *
.FRIENDSHIPS.:
.MY CHARACTER.:

MessageSujet: Re: Et le chevalier. . . END. (Mlle Huges) *   Lun 30 Juin - 11:49

    Aileen écouta attentivement les paroles de Mlle Higes sur les livres. Elle lisait donc bien. Mais encore une fois cela lui paraissait presque normal pour un professeur, bien qu'elle ne sache en aucun cas pourquoi. . . A vrai dire, il n'y avait qu'un seul professeur qu'elle ne voyait, mais alors pas du tout lire : M Steevenson. Toujours à draguer tout ce qui bouge, un brin fanfaron, Aileen n'arrivait pas à se l'imaginer dans un coin, un livre à la main. Mais surement qe trompait-elle.
    Décidément, elle n'avait pas les même gouts que sa professeur au niveaux littérature. Elle avait lu des biographie, des livres d'histoires, juste pour "voir comment c'était". Et de toutes évidences cela ne l'avait pas emballée. Du tout même. Ce que la jeune fille aimait avec les livres, c'était s'évader, se retrouver ailleurs dans une vie qu'elle ne vivra jamais, fantastique, surprenant, interessante. Quand elle avait appris, quelques années plus tôt, qu'elle était une sorcière, son coeur, déjà à l'époque, avait été sensible aux aventures qui l'attendaient. La magie. . . jamais elle n'aurait cru qu'un jour elle la vivrait, qu'elle deviendrait son quotidien. Etudier pour aileen n'était pas quelque chose d'ininteressant ou de chiant pour elle quand cela concernait ce monde-ci (bien qu'elle ne travaille pas énormément), cela l'interessait, et tout entrait dans sa jolie tête pour ne plus en ressortir. Quand elle s'ennuyait, il lui arrivait même de lancer plusieurs sorts, comme ça. Ou de lire, bien évidemment. Malgré sa découverte de la réalité de la magie, aileen restait une grosse amatrice de surnaturel et autres choses du genre. Elle trouvait cela si. . . excitant. Contrairement aux livres réels, du moins à son gout.


    « Personellement, les biographies, récits d'histoire et autres n'arrivent pas à me. . . transporter ailleurs si vous voyez ce que je veux dire. . . mais je pense qu'à chaque personne correspond un type de lecture =) »


    Elle sourit à sa professeur, et celle-ci sembla réfléchir un peu. Alors Aileen contempla le lac. Grand surface noire. Le soleil était haut dans le ciel, et pourtant l'eau restait noire. Le lac était tellement profond qu'il était rare qu'il arbore une autre couleur. De nombreuses créatures habitaient ses profondeurs, dont de mystérieux êtres de l'eau, qu'Aileen n'avait vu qu'une fois. Grande forme aqueuse, ces créatures étaient à la fois surprenantes & effaryante par leur côté mystique et incongru. Après les avoir apperçu, aileen se souvint avoir passé des heures à la bibliothèque pour comprendre qui ils étaient, elle avait fait la totalité des livres de la bibliothèque, ce qui n'était pas peu dire, & n'avait pour ainsi dire presque rien trouvé. Le mystère restait donc antier, ce qui ne les rendait que plus attirant.
    La jeune fille secoua la tête, des mèches blondes rebellent venant se mettre devant son viasge. Elle tourna la tête, et braqua son regard sur sa professeur, celle-ci ouvrant la bouche.


    >> He bien, moi je ne suis pas amatrice des livres fantastiques contrairement à vous Aileen. J'apprécie enormement les livres "réelsé si je puis dire, qui raconte une histoire qui peut être vraie. J'aime assez les biographies en faite. Mais je ne refuserais pas une autre sorte de livre evidemment.. je ne m'arrête pas qu'a un seul genre de roman.


    Aileen sourit. Il fallait avouer que toutes ces histoires étaient d'une débilité. . . Mais en attendant cela la faisait beaucoup rire. elle se demandait même si à la place de Mlle Huges elle n'aurait pas laissé les ragots courire, juste pour s'amuser. Mais elle était une élève, mlle Huges une professeur, ce qui faisait une énorme différence en ce qui concernait l'éthique.

    « Ne vous inquiétez pas, mademoiselle, je vais répendre ceci comme le font si bien les plus comères du cahteau ! »

    Elle envoya un énorme sourire à sa professeure, elle allait s'amuser ! Et du coup, le mystère restait entier en ce qui concernait le problème de Mlle Huges. . . Mmmm, affaire à suivre ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Huges
Magik' && w0rk addict'.
avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 06/06/2008

.{ MYSELF. *
.FRIENDSHIPS.:
.MY CHARACTER.:

MessageSujet: Re: Et le chevalier. . . END. (Mlle Huges) *   Ven 4 Juil - 20:58

  • Taylor souria à son élève si prévoyante. Sûrement une des seules qui devait l'apprécier à Poudlard. Elle regarda l'heure à sa montre ; il lui restait une heure.. ou peut-être plus. Elle n'avait même pas encore manger & à vrai dire elle n'avait pas très faim. Elle esperait un appel de l'hôpital, ou non en faite. Parceque si l'hôpital appelait cela voulait dire que son père avait des problèmes & Taylor n'était pas prête pour voir son géniteur malade.. ou même mourir. Il avait toujours été là, il l'avait beaucoup encourager pour son poste au château, lorsqu'elle stressait un peu ; il lui avait dit : " Taylor tu es quelqu'un de fort & je sais que ce métier fera de toi quelqu'un de bien dans sa vie & dans sa peau." Il avait toujours eu confiance en elle, lorsqu'elle n'y croyait plus trop. Même si il avait souvent été dur, il avait été là, présent dans sa vie. Peut-être la conaissait-il mieux que sa femme ; il lui avait même fait un cours sur la sexualité lorsqu'elle devait avoir 16 ans & lui avait dit qu'il fallait faire attention & de bien choisir la "bonne personne" comme il avait dit. Lorsque sa première experience fut faite, elle avait pensé aux paroles de son père & s'était dit qu'elle l'avait écoutée.

    >> Vous avez manger Miss Payton ?

    Elle n'avait rien trouver d'autre à dire && puis les silences, elle trouvait ça pesant, alors elle casait toujours une petite phrase pour ocupper l'espace si je puis dire. Et elle se rapella qu'il y avait bientôt des examens.. enfin, dans ... 2 mois ? Peut-être plus ou peut-être moins.


    >> && comment se présente vos prochains examens ?

    Raaa.. la bonne vieille Melle Huges revenait au galop avec ses questions sur le travail scolaire. Mais que voulez-vous, elle trouvait sa vraiiiiment important, quand on y pense, on joue sa vie à l'école ! Suivant si l'on travaille ou pas, on aura un bon métier.. ou pas. Beaucoup de gens ont eu de grands diplômes pour finir avec un emploi qui les déprime & qui ne leur corresponde pas. This is a life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et le chevalier. . . END. (Mlle Huges) *   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et le chevalier. . . END. (Mlle Huges) *
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un honorable chevalier
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» Un petit bonjour de La maisnie du chevalier Bragon
» l armure du Chevalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
x_ { Riddikulus .# :: x_ {OUTSIDE - #.{Un bol d'air frais, et deux cuillers de soleil. * :: x_ .LE LAC. *-
Sauter vers: